éviter ses voisins
Les 10 raisons

10 bonnes raisons d’éviter ses voisins

29 novembre 2018


Chers Citoyens,

Vous habitez une maison de campagne, un igloo ou venez d’emménager en pleine ville. Rien n’y fait, vous ne désirez pas avoir de contacts avec vos voisins. Peu importe que ces derniers soient recommandables ou pas, vous faites bien de les ignorer. Vraiment, au cas où vous culpabilisez un peu d’être asocial, je vous donne 10 excellentes raisons de nier vos voisins !


1 – Une suite logique

Tu nies régulièrement les gens dans ta vie. Famille, « amis », collègues, tout le monde peut y passer ! Tes voisins ne doivent donc surtout pas le prendre personnellement.

2 – Tu évites les disputes

Combien de fois n’avons-nous pas entendu des histoires de conflits de voisinage ? Si tout le monde avait ta présence d’esprit, il y aurait la paix dans le monde.

3 – Éviter de te mettre une pression inutile

Certains voisins sont un peu trop excités à l’idée de faire de nouvelles rencontres. Ils vont sans cesse t’inviter chez eux, t’offrir une tarte, etc. Tu vas te sentir redevable et tout le monde déteste cela !

4 – Une relation vouée à l’échec

A quoi bon sympathiser avec tes voisins qui ont deux gosses dont un qui joue de la guitare. D’avance, tu sais qu’à un moment donné le bruit te cassera les oreilles et par peur de briser votre bonne entente, tu n’oseras pas aller te plaindre chez eux.

5 – Ta relation ponctuée d’un échec

Surtout, ne sympathise pas avec la voisine canon qui vient d’emménager ! Ta petite amie, disposant d’un radar à « concurrentes à éliminer », risque fortement de te le faire payer. Déjà qu’il est probable que la voisine t’envoie en Friendzone, tu peux être sûr que ta copine t’enverra aussi à l’hôpital.

 

Je sens que tu commences enfin à percevoir les dangers de toute hospitalité. Laisse-moi te donner encore 5 raisons afin de m’assurer que tu ne dévieras pas du droit chemin !


6 – Une proximité que tu ne veux pas

Comme t’es du genre trop sympa, tes voisins vont profiter de ta faiblesse pour te demander 3001 choses en leur absence. T’as vraiment envie de passer ta vie à arroser des plantes et nourrir des chats ?

7 – Tu dois rester discret

On sait que t’exerces un job qui nécessite le plus grand secret. Ne va donc jamais à la crémaillère de tes voisins ! Dans l’ambiance, il te fera siroter quelques verres de whisky jusqu’à ce que tu divulgues quelques informations confidentielles. Sois sûr que la moitié de la ville sera au courant dans l’heure qui suit et que ton patron te virera dans celle d’après.

8 – Très discret même

Dans le cadre de ton boulot, tu dois éliminer une personne. Tu sais bien que les journalistes viennent toujours interroger les voisins dans le cas d’un assassinat ! Même s’ils te décrivent comme un mec bien, mieux vaut ne rien laisser filtrer sur ta vie personnelle.

9 – Tu détestes les adieux

Les déménagements deviennent monnaie courante de nos jours ! Que cela soit toi ou tes voisins qui partent, tu le ressentiras comme un déchirement si vous avez tissé des liens d’amitié. 

10 – Tu veux bien m’excuser

Il me faut absolument du sel ! Je vais aller demander au voisin s’il ne peut pas m’en passer. Euh, c’est quoi son nom déjà ? Il parle français au moins ??


En résumé

Rassurez-vous, je n’ai pas commis le pêché d’aller demander du sel au voisin. Il m’aurait certainement demandé des services bien plus importants dans le futur. Evitez toute relation pour votre bien-être personnel. Votre vie n’en sera que plus paisible et saine…ou PAS !

 

12 Commentaires

  • Répondre
    Anonyme
    24 février 2020 at 0 h 33 min

    Et voilà : je suis confrontée à l’évidence numéro 3 ! Après avoir accepté plusieurs invitations à prendre le café, je me mets la pression. Je n’ai pas envie de poursuivre car cela me bouffe mon temps libre et j’en ai très peu quand je suis chez moi.
    Invitations intempestives (partant d’une bonne intention…) à me rendre disponible à tous moments. Comme si j’étais posée là, sur une étagère. Et même invitée à venir finir les restes (sic) sans préavis alors que je ne suis même pas chez moi. 20h30 « tu viens dîner ? J’ai un reste de jardiniére » Non merci, c’est gentil mais j’ai des trucs à faire. Le lendemain, pareil. Coup de fil. « Tu peux venir là ? » Euh désolée, je suis occupée, j’ai beaucoup à faire dans la maison (j’avais emménagé dans cette maison de campagne peu de temps avant) « Des trucs à faire ? Ta maison est impeccable, t’as rien à faire ! »
    Etc. Etc. J’en passe ! Je m’en veux car j’ai accepté les invitations du début. Par la suite, dès que j’arrivais dans ma maison les radars entraient en action. J’en avais deux ou 3 sur le dos alors que je n’avais même pas encore posé ma valise dans mon entrée.
    Résultat : je fais ma mal élevée. Je ne donne plus signe de vie. J’imagine que c’est choquant pour ma voisine du bout de la rue. Et je culpabilise.
    Ceci étant, j’ai un voisin direct, mitoyen, très sympa et serviable et qui pourtant me fout une paix royale ! Allez comprendre.

    • Répondre
      Anthony De Schepper
      3 mars 2020 at 19 h 28 min

      Je vous remercie pour votre partage !

      Vous ne devez rien à personne, sentez-vous en confiance avec votre décision de ne pas porter suite à ces invitations intempestives !
      Si vous êtes occupée, avez envie de passer une soirée pépère chez vous, ou si simplement vous ne désirez pas voir vos voisins à ce moment- là, c’est votre droit !

      Je comprends tout à fait votre sentiment de culpabilité, mais voyez la situation d’un autre point de vue. Ne se sentent-ils pas coupables de vous imposer leur présence à tout moment de la journée ? De plus, ils vous mettent dans une situation inconfortable où vous devez aller à l’encontre de votre nature en étant « mal élevée » ou vous forcent à trouver des excuses les plus incongrues les unes que les autres, ce n’est pas très charmant de la part de vos voisins!

      Mon conseil serait de ne plus vous prendre la tête avec cette situation, n’essayez pas non plus de les éviter ou de les nier. Marchez droit devant en étant courtoise, sans devoir vous justifier de ne pas vouloir manger les restes de la tartelette de Françoise à 3h du matin !

    • Répondre
      trochu
      7 avril 2020 at 20 h 42 min

      Je suis entièrement d’accord avec ce qui est dit et personnellement je pense vraiment qu’il vaut mieux « le chacun chez soi » et moins en savent les gens de votre vie et mieux ce sera, « pour vivre heureux vivons cachés » je suis ce dicton complètement car me suis rendue compte à quel point les humains peuvent être hypocrites, malsains, pervers et malveillants et donc, moins les voisins en savent et mieux c’est ! Je pense aussi qu’habiter dans un village et lotissement un peu les uns sur les autres favorise les médisances, les méchancetés, jalousies et curiosités malsaines et malveillantes, raison de plus pour « chacun chez soi » et moi je demeure dans un quartier tellement malsain avec des ondes négatives, surtout depuis que les plus anciens les propriétaires de maisons sont décédés et les maisons rachetées par des gens venant des villes, c’est la catastrophe, ils se croient tout permis, veulent faire la loi, n’ont aucun civisme, aucune morale ni valeurs et sont impolis ! Donc, j’ai choisi d’ignorer les gens de mon quartier et lorsque je sors de chez moi ou suis dans le jardin je ne lève même plus la tête et je fais comme si j’étais seule comme si je n’étais entourée de personne je me suis fais une bulle et je vous assure que ça marche et je me sens tellement mieux ainsi, et je n’alimente pas de relations faites de cancans et de ragots car détachée de tout et de tous !

  • Répondre
    trochu
    26 février 2020 at 17 h 41 min

    Bonjour,
    Habitant en maison individuelle à la campagne dans lotissement, chose que je ne ferais plus jamais car trop de proximité entre les gens, si j’ai un conseil à donner c’est effectivement d’éviter les voisins et même les ignorer totalement ce que je fais depuis de nombreuses années pour avoir été échaudée par des connards.
    Du temps des anciens propriétaires des maisons avoisinantes, dans le quartier tout se passait très bien, il y avait une bonne entente, civisme de parts et d’autres, respect, et courtoisie mais depuis que ces personnes sont décédées et les maisons vendues et achetées par des personnes venant des villes, des cités c’est une catastrophe totale !
    J’ai des nouveaux voisins en face de chez moi depuis octobre 2019 et au bout d’un mois j’ai été obligé d’aller leur demander de façon calme et polie, de bien vouloir ne plus stationner de voitures en face de ma sortie de garage, et je me suis fait agresser et engueuler verbalement par la dame, me disant que c’était comme ça, maintenant, que ce sont eux les nouveaux voisins et qu’il fallait que je m’y fasse, « que je commençais à casser les pieds »…… je précise habiter là depuis 1995 et eux depuis octobre 2020……
    La seconde fois j’ai fait appel à la mairie de la commune expliquant mon problème comme quoi il m’était impossible de rentrer et sortir ma voiture de mon garage si j’en ai une autre en face de moi dans une rue étroite, l’agent communal est venu prendre des photos, et a constaté lui même que ce n’était pas possible de sortir une voiture dans un tel contexte, il a demandé au monsieur qu’il faudrait qu’il déplace sa voiture de juste quelques centimètres afin de ne pas me déranger ça a été un NON catégorique, comme quoi « je le faisais exprès pour les embêter »……… ce voisin en question a avoué ouvertement avoir acheté cette maison en face de la mienne car ils ce sont dit que le quartier semblait calme, vu qu’ils avaient eu des gros soucis dans la ville voisine auparavant …..je vous laisse imaginer le niveau, ça vole bien bas je me croirais à la Zup et prouve que ce sont « des emmerdeurs ».
    Suite à un tel refus et un désir évident de me nuire, j’ai fait appel aux gendarmes qui ce sont déplacés et ont constatés eux aussi de façon flagrante que je ne pouvais avoir une voiture en face de ma sortie de garage, car impossible pour moi de sortir, ils ont été voir ces deux voisins, qui ont tenté de les rouler dans la farine en prétextant à nouveau, que j’exagérais et que je cherchais les problèmes et faisait tout pour les embêter. Ces gens ont parlementé et parlementé de façon mielleuse avec les gendarmes et ces derniers ont conclu qu’aucun des deux ne devait plus se garer en face de sa sortie de garage afin de ne pas s’embêter mutuellement. Jusqu’à présent, cela c’est bien passé et les consignes des gendarmes respectés par ces voisins mais bien évidemment c’est terminé, j’ignore ces gens là et il n’y a plus de bonjour ni de bonsoir d’aucun côté. Lundi vers 15h, ça a recommencé, j’ai eu une voiture (visite) qui s’est garée en face de ma sortie de garage et ces voisins ont laissé faire, j’ai pris des photos de cette voiture en face de mon nez et par la suite il y a eu d’autres visites chez ces gens, j’ai ouvert ma fenêtre et les ai tous observés afin qu’ils voient que je ne me démontais pas et que ça ira plus loin à nouveau. Je suppose que cela ne leur a pas plus d’être observés de la sorte mais c’était fait exprès pour les mettre eux aussi dans l’embarras. J’ai à nouveau téléphoné aux gendarmes et suis tombée sur un des deux qui était venu en décembre dernier, et se souvenait très bien du problème, il m’a dit de bien conserver les photos et d’en prendre d’autres si cela devait continuer et les rappeler ils se déplaceront pour la 2ème fois, et en leur parlant je fixais la rue de ma fenêtre sur la rue en face de cette maison et je voyais que tous me fixaient et parlaient je suppose de moi, et à un moment donné, j’ai vu une jeune fille qui semble être l’une des fille de cette dame ‘ce couple n’étant pas marié », se retourner dans ma direction me fixant et me faisant un signe et une grimace ! Je vous avoue que d’être propriétaire d’une belle maison en campagne et se retrouver avec de tels individus sans aucun civisme, aucune morale ni grandeur et aucun respect des autres est déprimant et me pourrit la vie. Le commandant de gendarmerie que j’avais rencontre m’a dit, « s’ils vous embêtent encore avec des voitures en face de chez vous vous êtes en droit de faire la même chose et je vous conseille de le faire étant donné qu’il n’y a aucune loi qui interdise le stationnement de voiture en face d’une sortie de voiture » ! Tout ça pour vous dire que je me suis mis en tête une fois pour toutes d’ignorer encore plus de tels individus qui n’ont aucune éducation ni savoir vivre et me dis que c’est sans doute la meilleure des choses à faire. En tout les cas, je suis dégoûtée et écoeurée car j’ai conscience que j’ai « des tarés » en face de moi de cela ne me rassure vraiment pas, car capables de tout, je me sens dans l’insécurité permanente depuis qu’ils sont là. A la mairie et gendarmerie il m’a été dit qu’il y a de plus en plus de personnes qui se plaignent des nouveaux arrivants dans leurs quartiers ou à proximité d’elles, car ce sont très souvent des gens qui viennent des villes ou de cités et donc aucun civisme, ils veulent faire la loi et n’ont que faire des voisins. Si quelqu’un pouvait me répondre et me donner des conseils je serais contente, je précise être seule raison pour laquelle je le sais et les gendarmes confirment, je me fais embêter, il est plus facile de s’en prendre à une femme seule, lorsqu’il y a un homme, ces gens là osent nettement moins s’aventurer à pourrir la vie des autres. Je me rends compte qu’ils recherchent constamment les conflits, et l’affrontement et la femme est autoritaire et irritable, je sens qu’elle me cherche tout le temps. A l’heure d’aujourd’hui je vais donc même plus lever la tête du tout et faire comme s’il n’y avait personne en face de moi, c’est difficile car nous sommes proches et la rue étroite mais je vais le faire pour ma tranquillité d’esprit. Je vous remercie de bien vouloir me répondre et me dire ce que vous en pensez.

    • Répondre
      Anthony De Schepper
      3 mars 2020 at 19 h 32 min

      Chère Madame, merci d’avoir partagé cette histoire douloureuse avec nous.

      Je n’ai jamais vécu de situation telle que la vôtre, mais je comprends votre désarroi.
      Je n’ai pas vraiment de conseils à vous donner si ce n’est de suivre ceux de la gendarmerie et de prendre des photos dès qu’une situation identique se présente.
      De plus, si jamais vous devrez aller discuter avec vos voisins d’en face, vous pourriez enregistrer la conversation de façon cachée afin de pouvoir prouver vos dires face aux gendarmes.
      Concernant votre problème d’insécurité, je ne pense pas que votre sécurité soit mise en danger, mais peut-être qu’en parler avec vos autres voisins du quartier, en qui vous avez confiance, pourrait vous rassurer ? Ainsi, vous auriez d’autres personnes avec qui échanger sur le sujet, et peut-être que si elles aussi sont face à des situations pareilles, votre dossier sera plus important face à la justice?

      En outre, votre parti de ne plus faire attention à eux est, je pense, le meilleur. Comme vous l’avez si bien dit, faites comme s’ils n’existaient pas. Ne rentrez pas dans leurs jeux, ils ne valent pas la peine de se prendre le chou! Concentrez-vous sur le positif.

      Courage & ondes positives

    • Répondre
      Mamie
      29 juin 2020 at 12 h 27 min

      On n’a pas le droit de stationner devant un garage. Que ce soit votre propre garage ou non. Il faut le signaler à la police municipale qui viendra leur mettre une amende. Ou mettre la voiture en fourrière. A la fin ils en auront marre et ne se garderont plus devantchez vous.

  • Répondre
    Durant
    1 mars 2020 at 18 h 16 min

    Bonjour
    Et si des voisins indiscret me disent bonjour pour engager la conversation comment dois-je me comportée.
    Cordialement,

    • Répondre
      Anthony De Schepper
      4 mars 2020 at 11 h 12 min

      Cette question est très pertinente!

      On connait tous un voisin qui par un simple bonjour essaye de s’immiscer dans notre vie afin d’en soutirer des informations croustillantes qu’il partagera avec tout le voisinage !
      Face à un tel subterfuge, on se retrouve souvent démuni…

      Il est difficile d’échapper au petit bavardage que souhaite la bienséance, cependant lorsque la conversation dévie et que votre interlocuteur se veut trop indiscret et insiste pour en savoir un peu trop, n’hésitez pas à couper court à la conversation !

      Comment faire ?

      1/ Ne répondez plus et partez en courant (assez radical)

      2/ Redirigez la conversation vers le sujet qui vous convient ou prenez congé élégamment tout en ne prêtant pas attention à la question posée (plus diplomatique)

      3/ Reposez-lui une question sans répondre à sienne (plus mystérieux)

      4/ Communiquez à Fred le voisin que sa question est trop indiscrète (plus direct)

      5/ Volez-lui son courrier afin d’avoir une longueur d’avance (plus dangereux)

      Si la personne n’est pas gênée de se comporter ainsi, je ne vois pas pourquoi vous devriez l’être.
      Déjà qu’elle prend de votre temps, en plus elle recherche les commérages, donc pas besoin de prendre des pincettes en retour.
      J’opterais cependant pour une communication plus douce, un lieu de vie serein est plus agréable au quotidien, mais il y a des limites à tout !

    • Répondre
      Mamie
      29 juin 2020 at 12 h 14 min

      Ne pas se comporter cordialement, justement. C’est le piège ! Annoncer la couleur: pas de copinage, pas de bavardage, ni cancans ni ragots. Pas de problèmes et pas d’histoires.

  • Répondre
    aurélie p
    28 mai 2020 at 12 h 43 min

    Bonjour,
    j’ai des voisins bruyant une il y a quatre ans a mis sa télé à fond jusqu’à 4h du matin
    je l’entendait j’ai boulot.
    J’ai pris le balai et tapé jusqu’à ce qu’elle comprenne le message.
    Mais depuis j’ai une voisine qui parle sur moi à une autre.
    Bon elle le fesait depuis mon arrivée dans l’immeuble et j’ai l’impresion qu’elle ne peut pas me voir du tout.
    Son mari seulement aujourd’hui râle auprès des autres voisins que je fait trop de bruit alors que c’est eux,
    j’ai pris la décision de ne plus taper au mur car madame tape au mur depuis mon arrivée dans l’immeuble.
    S’ils peuvent pas me voir pourquoi ne pas essayer de se voir pour discuter?
    J’ai décidé en ces quatres ans de ne plus réagir,c’est bonjour au revoir
    mr ce matin a parlé à un autre voisin disant que si le bruit continuait qu’il allait voir les gendarmes.
    Puis il s’est invité chez eux et ont discuté et il a tapé contre mon mur en partant.
    J’ai pas réagi et je ne réagirait plus, vous pensez quoi de tout ça?
    J’ai décidé aussi de ne pas copiner avec les voisins.

  • Répondre
    Mamie
    29 juin 2020 at 12 h 03 min

    J’applique ces 10 règles depuis 34 ans (dans le même immeuble). Je passe pour une psychopathe et une « méchante « . Mais j’ai une paix royale. J’évite mes voisins. Quand je les croise, c’est accidentel. Mais j’évite tout contact. Ce qui implique de ne pas se plaindre s’il font du bruit. De même pour toutes autres nuisances. Ce n’est pas mes oignons. Et de ne pas attîrer l’attention. Éviter le tapage afin de ne pas donner l’occasion de venir donner chez vous. Je fais de même au boulot. Je passe dire bonjour à ceux qui sont là. Après c’est aux autres de venir. Et s’il ne le font pas tant mieux. Je suis une authentique associale. Mais aussi, pourquoi les autres sont’ils si envahissants?

  • Répondre
    Anonyme
    6 septembre 2020 at 10 h 40 min

    Comment dois-je me comporter avec un couple de voisins cas soc avec des langues de vipères qui écoute à ma porte?
    Je vis seule et cerise sur le gâteau ils habite juste à côté de chez moi et leur porte à côté de la mienne.
    Ils entendent tout se que je fais chez moi depuis chez eux.
    Je m’en suis aperçu parce que à chaque fois que je passe un coup de fil ils ouvre leur porte et font des commentaires sur le palier devant ma porte d’entrée.
    je m’en fout des voisins mais ça m’embête que ce couple se mêlent des affaires qui ne les regardent pas.
    Vous feriez comment vous ? Ont m’a dit de les ignorer mais ça m’embête quand même

Laisser un commentaire