échouer aux examens
Les 10 raisons

10 bonnes raisons de rater sa deuxième session d’examens (juin)

13 mai 2018


Chers Etudiants
,

Vous avez découvert les bienfaits de rater votre PREMIERE SESSION en janvier, êtes allergiques à l’étude ou faites peut-être partie des personnes inconscientes pensant devoir réussir leurs prochains examens On vous met la pression parce que vous avez déjà grillé un joker en janvier et vous pensez ne plus avoir les cartes en main ?

Je suis un as en matière de persuasion donc posez tout de suite vos cahiers, livres et préservatifs (bah oui, ce n’est pas le moment). Voici venu le temps de s’imprégner des 10 raisons pour lesquelles vous ne devez clairement PAS réussir votre deuxième session d’examens !



1 – Une question de tempo

L’important dans la vie, c’est de trouver de la stabilité et de garder sa ligne de conduite. Tu as tout raté en janvier ! Il conviendra donc de maintenir le même rythme pour ne pas avoir de drôles de surprises.

2 – Un repos mérité

C’est la fin de l’année et tu es fatigué de t’être empêché d’étudier toute l’année. Tu as le droit d’octroyer une pause à ton esprit tiraillé d’avoir été privé de passionnantes matières à emmagasiner.

3 – Une question de bon sens

Tu comptes boycotter cette session, car tu es tout simplement une personne censée ! Alors que se présente Roland-Garros, la COUPE DU MONDE de football et le soleil que t’as attendu depuis 10 mois, tu te dis que le gars qu’a décidé qu’il y aurait des exams en juin, devait probablement avoir été dirigeant Nord-Coréen.

4 – Tu aimes les challenges

Quoi de plus stressant que de savoir qu’il ne te restera plus qu’une dernière chance de réussir tes examens. Grâce à cela, tu testes ta résistance au stress intense! Contrairement aux autres, tu seras mieux préparé au monde du travail.

5 – Les vacances scolaires d’été sont bien trop longues

Si tu n’as pas de session de rattrapage de prévus, tu risques de t’ennuyer jusqu’à la prochaine rentrée scolaire. De plus, trop occupé à étudier, ta mère ne te forcera pas à participer aux tâches ménagères. Tu es un fin stratège.

 

Je sens que tu commences à prendre conscience des bienfaits que ce boycott de session d’examens va t’apporter. Lis la suite et tu seras définitivement convaincu !

 


6 – Tu décides de partir en vacances

Ayant le sens des bonnes affaires, tu veux éviter l’afflux de touristes en juillet-août tout en payant ton hôtel moins cher. L’expression « faire d’une pierre deux coups » n’a plus de secrets pour toi !

7 – Tu prépares l’année scolaire suivante

Passer les examens de rattrapages en septembre te permettra d’être tout de suite dans le bain lorsque les cours reprendront quelques jours plus tard. Les personnes ayant tout réussi en juin seront moins bien préparées que toi en revenant de leur 3 interminables mois de vacances.

8 – Un rappel des basiques

J’ai déjà dit qu’il y avait Roland-Garros et la coupe du monde ? Oui ?? Vu l’importance, ça méritait d’être répété quand même !

9 – Un engagement envers les basiques

Tu as pris des billets pour Roland-Garros et la coupe du monde. Déjà que t’as dû te faire toute une programmation afin de pouvoir assister aux deux évènements, tu ne vas quand même pas encombrer ton agenda avec des examens ?! Pense à ta santé avant tout !

10 – Un brin taquin

Si tu es italien, tu devras renommer cet article : 7 raisons de ne pas réussir ta deuxième session d’examens (juin). T’en perds 3, mais bon il y a plus grave dans le foot…euh dans la vie.


En résumé

Vous voilà enfin prêt à attaquer les vacances en toute décontraction, et ce, avec un mois d’avance qui plus est ! Quand je pense que vous avez failli vous mettre en mode enfermement pour étudier sans relâche des matières que vous aurez déjà oublié le mois suivant.

Bref, j’espère que cet article vous aura tous permis de vous remettre en question et bien ancré en vous tout l’intérêt de ne pas réussir votre deuxième session d’examens…OU PAS !

 

Si vous avez appliqué mes conseils, vous êtes peut-être déjà en session de rattrapage !

 

2 Commentaires

  • Répondre
    Brigitte Hernalsteens
    8 juin 2018 at 15 h 44 min

    personnellement j’ai trouvé très pertinent la raison qui soulignait le fait de rester sans étudier pendant 3 mois

Laisser un commentaire